L'Escadron de chasse 01-007 "PROVENCE"

  (Major LE MAGUET / BA 113)

SES ESCADRILLES

SPA 15

A-1093

le 26 mai 1977

SPA 77

A-1094

le 26 mai 1977

SPA 91

A-1112

le 10 octobre 1977

«Heaume de profil d'argent sur lambrequins d'émail blanc     

Triangle d'azur à une croix potencé d'or

Aigle essorante et contournée de sable, becquée et membrée d'or empiétant sur une tête de mort de candide ajourée de sable

Cet insigne est à l'origine celui de la SPA 15,qui avait retenu l'emblème personnel du Capitaine Madon, As de la SPA 38 : un heaume au panache démesuré, dit "casque de Bayard".

Cet insigne est à l'origine celui de la SPA 77. Le choix de son insigne "croix de Jérusalem", croix potencée dont la branche horizontale est plus longue que la verticale, s'explique par le fait que son premier commandant s'appelait Pierre de Lhermitte.

 

 

 

Cet insigne est à l'origine celui de la SPA 91. Initialement l'aigle tenait entre ses serres une grenade enflammée; celle-ci fut par la suite remplacée par une tête de mort.

 

                                     L'Escadron de Chasse (E.C.) 01-007 "PROVENCE"

            L'Escadron de Chasse (E.C.) 01-007 "PROVENCE" trouve ses origines dans le G.C. 1/7 « PROVENCE », reconstitué en Afrique du nord en 1943. Ayant séjourné, avant la cessation des hostilités, à Gross-Sachenheim près de Stuttgart, cette unité rallia la base de Friedrichshafen au bord du Lac de Constance, en juillet 1945, puis partit pour l'Indochine, en novembre de la même année.

         Le groupe y demeura jusqu'en août 1946, époque à laquelle il revint à Friedrichshafen. De là, il gagna l'Afrique du nord en avril 1947 pour venir stationner à Oran, en Algérie, où il prit la dénomination de Groupe de Chasse (G.C.) 1/1 « PROVENCE  ». Basé à Sidi-Ahmed, en Tunisie, au début du dernier trimestre de 1951, il y fut dissout en septembre de cette même année.

         L'E.C. 01-007 « PROVENCE »  fut reformé en novembre 1951, en même temps que la 7ème Escadre de Chasse, et reprit les traditions du Groupe de Chasse 1/1. Restant à Sidi-Ahmed, il y fut dissout, en septembre 1961, avec tout l'escadre dont il faisait partie.

         L’E.C. 01-007 « PROVENCE »,  fusionna alors avec l'E.C. 02-007 « NICE  »,   pour donner naissance à l'E.C. 02-007 « NICE  », qui fut cantonné à Metz-Frescaty, ses traditions revenant à l'E.C. 01-008 « SAINTONGE ». La disparition du « PROVENCE », fut cependant de courte durée, puisque le « SAINTONGE »,   perdit son nom, en mars 1962, pour devenir l’Escadron de Chasse 01-007 « PROVENCE ».

            Équipée de MYSTERE IVA, la nouvelle formation fut basée à Nancy-Ochey, où elle dépendit du C.E.A.A., jusqu'en novembre 1966. Le 1er décembre 1966, l'E.C. 01-007 « PROVENCE  »,  fut rattaché, comme tout le reste de la 7ème Escadre de Chasse, à la F.A.Tac-1ère R.A. avec pour mission d'entraîner les pilotes sortant d'école avant leur passage sur MIR III ou F 100 « SUPER SABRE ».

         Cette tâche prit fin, en décembre 1972, l'E.C. 01-007 « PROVENCE  »  partit en février 1973 à Mont de Marsan faire l'EMI JAGUAR. Il rejoignit le reste de la 7ème Escadre de Chasse, le 1er juin 1973 à Saint-Dizier.

         L'E.C. 01-007 « PROVENCE », participe à l'opération « MAQUIS », explosion de la première bombe atomique tactique AN 52 sous le JAGUAR A 17, le 24 juillet 1974 à Mururoa.

        A compter, du 1er septembre 1974, et jusqu'au 31 août 1991, l'E.C. 01-007 « PROVENCE  » a pour mission principale : l'appui tactique nucléaire au sein de la Force Aérienne Tactique (F.A.Tac.). Il y participe avec l'E.C. 03-007 « LANGUEDOC »  et l'E.C. 04-007 « LIMOUSIN », équipés de JAGUAR A et de l’AN 52.

        Depuis 1979, il participe à la présence française en Afrique (Tchad, Centre-Afrique, Gabon et Sénégal) opérations « LAMENTIN, TACAUD, MURENE, ORQUE, MANTA et SILURE  ». Aux exercices de l'O.T.A.N. (T.L.P.) et effectua un détachement aux États-Unis dans le cadre de « RED FLAG », en 1984.

        D'août 1990 à mai 1991, ses personnels pilotes et mécaniciens participèrent à des détachements dans le cadre de l'opération « DAGUET » (libération du Koweït depuis la base aérienne saoudienne d'Al Ahsa).

       Depuis 1993, l'E.C. 01-007 « PROVENCE » participe simultanément à des détachements en Turquie   à Incirlik, dans le cadre de l'opération   « ACONIT » (protection du Kurdistan irakien) jusqu'en 1997, et en Italie à Istrana dans le cadre de l'opération « CRECERELLE » (protection de la Bosnie Herzégovine), puis, « SALAMANDRE » et « TRIDENT » (protection du KOSOVO).

      Pendant quelque temps, la mission de l'E.C. 01-007 « PROVENCE » fut l'appui tactique conventionnel et la frappe anti-radar grâce au  missile AS 37 « MARTEL », pour la Force Aérienne de Combat (F.A.C.). Il est devenu un escadron de chasse autonome depuis  la dissolution de la 7ème Escadre de Chasse, le 22 juin 1995.

      Avec la fin de la mission  AS 37 « MARTEL » en 1998, la mission  de l’escadron est l’appui tactique et les missions extérieurs dans le cadre des missions de l’O.T.A.N. ,de l’U.E.O. et de l’O.S.C.E..

      Le 5 décembre 1996, une troisième escadrille a été créée au sein de l’escadron : la SPA 91 « L’AIGLE A TETE DE MORT », Escadrille de l’ancien E.C. 02-011 « VOSGES » dissout, dans le cadre de mise à 20 avions du « Plan Armée 2000 ». Le fanion de l’E.C.. 01-007 « PROVENCE » a reçu la Croix de Guerre, le 25 mai 2000, des mains du Général DUMONT, commandant la F.A.C..

Retour à l'Historique